Rémunération des comptables professionnels Sondage de 2013

Rémunération des comptables professionnels Sondage de 2013


Introduction

De juin à septembre 2013, CPA Canada et certaines organisations comptables provinciales participant alors activement à l’unification ont mené un sondage sur la rémunération de leurs membres (désignés collectivement par l’expression « comptables professionnels » dans le rapport).

Cliquer sur l’un des liens ci-dessous pour accéder au rapport.

Rapport

Français
Anglais

Points saillants du rapport

  • Les résultats du sondage de 2013 sur la rémunération (qui examine la rémunération des comptables professionnels pour l’année 2012) montrent que la profession est lucrative, la rémunération moyenne étant de 141 000 $ et la rémunération médiane, de 105 000 $.
  • Les comptables professionnels entrepreneurs ne représentent qu’une petite fraction (environ 12 %) de la profession, mais leur revenu moyen en 2012 a été plus élevé que celui des comptables professionnels non-propriétaires d’une entreprise. Les propriétaires d’une entreprise autre qu’un cabinet comptable ont obtenu la rémunération la plus élevée, soit un peu plus de 300 000 $ en moyenne. En comparaison, la rémunération moyenne des propriétaires d’un cabinet comptable a été de 185 000 $. Il est par ailleurs plus profitable d’être associé d’un cabinet que professionnel exerçant à titre individuel. En fait, la rémunération totale des professionnels exerçant à titre individuel (133 000 $) se rapproche davantage de celle des non-propriétaires (132 000 $). 
  • Si l’on considère l’ensemble des comptables professionnels, ceux travaillant en Alberta ont obtenu la rémunération moyenne la plus élevée (177 000 $), suivis de ceux travaillant en Ontario (145 000 $) et en Colombie-Britannique (142 000 $). Si l’on considère seulement les professionnels propriétaires (les professionnels exerçant à titre individuel, les associés d’un cabinet comptable et les propriétaires d’un autre type d’entreprise), la rémunération a été plus élevée en Alberta et en Saskatchewan qu’ailleurs au pays. Si l’on considère seulement les non-propriétaires, la rémunération a été plus élevée en Alberta et en Ontario.
  • La rémunération des comptables qui ont obtenu leur titre professionnel au Canada, mais qui travaillaient à l’étranger en 2012, n’a pas été prise en compte dans les statistiques de rémunération globales du présent rapport. Si l’on considère seulement les comptables professionnels de cette catégorie, ceux travaillant à Hong Kong ont obtenu la rémunération moyenne la plus élevée (364 000 $), suivis de ceux travaillant en Suisse (307 000 $), tandis que ceux travaillant en France ont obtenu la rémunération moyenne la moins élevée (136 000 $).
  • Si l’on considère la rémunération par domaine de travail de l’ensemble des comptables professionnels résidant au Canada, hormis ceux en entreprise, les comptables professionnels travaillant dans un cabinet fournissant principalement d’autres services professionnels, tels que des services de consultation, ont obtenu la rémunération moyenne la plus élevée (177 000 $), suivis de ceux travaillant au sein d’un cabinet d’audit, de comptabilité et/ou de fiscalité (134 000 $), dans des OSBL (118 000 $), dans l’enseignement (113 000 $) et dans la fonction publique (108 000 $). Si l’on considère seulement les comptables professionnels travaillant en entreprise, ceux travaillant pour une société de portefeuille ou un conglomérat ont obtenu la rémunération la plus élevée (259 000 $), suivis de ceux travaillant dans le secteur pétrogazier (203 000 $), tandis que ceux travaillant dans le domaine des arts et des loisirs ont obtenu la rémunération moyenne la moins élevée (129 000 $). 
  • Près des trois quarts des comptables professionnels (73 %) estiment que leur rémunération totale pour 2013 sera supérieure à celle de 2012. La proportion est à son plus haut chez les comptables professionnels exerçant en cabinet de services professionnels (77 %) et à son plus bas dans le domaine de l’enseignement (69 %). La plupart des comptables professionnels qui ne prévoient pas voir leur rémunération augmenter estiment que leur rémunération demeurera inchangée.
  • Les comptables professionnels propriétaires ou associés ainsi que ceux occupant le poste de vice-président principal, de président ou de chef de la direction ont obtenu la rémunération globale la plus élevée (plus de 300 000 $ en moyenne).
  • La plupart des comptables professionnels (68 %) avaient droit à des vacances de trois à cinq semaines (de 15 à 24 jours ouvrables) en 2012, ce qui correspond dans la majorité des cas (60 %) aux vacances effectivement prises. Par ailleurs, les cotisations professionnelles de la plupart des comptables professionnels (82 %) ont été assumées par l’employeur ou l’entreprise. L’assurance soins de santé, l’assurance vie et l’assurance invalidité de longue durée sont les avantages sociaux les plus répandus : plus de 60 % des comptables professionnels ont bénéficié de ces avantages en 2012.
  • Un peu plus de 40 % des comptables professionnels ont travaillé « souvent » en dehors des heures normales de travail, et plus de 80 % l’ont fait à l’occasion. Les comptables professionnels travaillant dans un cabinet de services professionnels ou dans le domaine de l’enseignement sont les plus susceptibles de travailler en dehors des heures normales de travail, tandis que ceux travaillant dans la fonction publique sont les moins susceptibles de le faire. La rémunération des comptables professionnels qui ont travaillé en dehors des heures normales de travail a surpassé de 40 000 $, en moyenne, celle de ceux qui ne l’ont pas fait. Plus de la moitié des comptables professionnels (56 %) ne croient pas que le fait de travailler seulement durant les heures normales de travail ait restreint leurs chances d’obtenir une promotion.
  • Les programmes de formation, les heures flexibles et le travail à domicile ont été les mesures de conciliation travail-vie personnelle les plus souvent offertes et utilisées. Ces mesures ont été largement utilisées par les comptables professionnels, et ce, dans tous les domaines de travail.
  • Les comptables professionnels sont partagés lorsqu’il s’agit de choisir entre conciliation travail-vie personnelle et rémunération : 42 % sont d’accord avec l’énoncé selon lequel ils ont choisi un emploi moins bien rémunéré au profit de la conciliation traavail-vie personnelle, alors que 36 % sont en désaccord avec cet énoncé. Les comptables professionnels qui ont choisi un emploi moins bien rémunéré au profit de la conciliation travail-vie personnelle ont effectivement été moins bien rémunérés que ceux qui n’ont pas fait ce choix (rémunération inférieure de 26 % en moyenne).

Si vous avez des questions au sujet du sondage sur la rémunération, veuillez les adresser à Paul Long (plong@cpacanada.ca).

 
 
Back