L'entrevue

 
In today’s competitive job market, the most assiduous candidates take extra steps to distinguish themselves from the competiti

Compte tenu de la concurrence actuelle sur le marché de l’emploi, les candidats les plus diligents en font un peu plus pour se distinguer de leurs concurrents en se préparant à l’avance. Voici quelques conseils qui vous aideront à vous démarquer du peloton :

·         Parlez de vos réalisations. Par exemple, les employeurs veulent savoir si vous avez bâti ou amélioré quelque chose et obtenu des retombées positives.

·         Parlez de votre contribution à l’entreprise. Expliquez comment votre équipe de travail a su contribuer au succès de l’entreprise dans son ensemble. Les employeurs veulent dénicher quelqu’un qui adore travailler avec les autres. Vous devez aimer interagir avec les gens. Pour réussir dans la vie — et pour atteindre des performances financières exceptionnelles —, il faut souvent se soucier des gens, pas des choses. Certains mots ont un grand pouvoir d’évocation : dans vos entrevues, utilisez davantage «nos» et «nous» que «je» et «moi».

·         Soyez sûr de vous. Les gens qui ont confiance en eux savent très bien ce qu’ils peuvent faire et n’hésitent pas à parler de leurs limites. Reconnaissez vos limites et montrez que vous continuez à vous former afin d’acquérir de nouvelles connaissances.

·         N’inscrivez pas «voir curriculum vitæ ci-joint» sur votre demande d’emploi. Cela peut être interprété comme un signe de paresse ou d’absence de souci du détail, ou comme une indication que vous cherchez à cacher quelque chose. Donnez tous les renseignements demandés sur le formulaire de demande d’emploi.

·         Sachez la différence entre leadership et gestion. Les employeurs veulent des leaders, pas seulement des gestionnaires. Soyez prêts à donner des exemples de votre sens du leadership. Votre capacité à diriger et à motiver les gens dépend souvent de votre attitude envers eux. S’ils sentent que vous vous intéressez vraiment à eux, ils seront réceptifs à presque toutes vos idées.

·         Apportez toujours des exemples de votre travail lorsque vous vous présentez à une entrevue. Votre dossier peut comprendre des articles, rapports, propositions et autres documents que vous avez rédigés. Les employeurs aiment savoir qu’un candidat a pris des initiatives et qu’il a mené des projets à bien dans ses emplois antérieurs; le fait d’en apporter des exemples concrets est une bonne façon de faire valoir vos réalisations. S’il ne vous est pas possible de constituer un dossier complet, préparez une liste de vos accomplissements et des projets que vous avez réalisés à l’intention de l’intervieweur.

·         Il est important d’apporter une liste complète de références lorsque vous vous présentez à une entrevue. Remettez votre liste à l’intervieweur avant qu’il vous la demande, et indiquez que vous êtes à l’aise avec le fait que vos anciens employeurs parlent de vous. Si possible, fournissez des lettres de recommandation de personnes qui figurent sur votre liste; ainsi, l’intervieweur aura immédiatement une idée de la satisfaction de vos anciens employeurs à l’égard de votre travail.

·         Préparez-vous à l’entrevue en lisant des documents publiés par l’organisation et en parcourant son site Web. Imprimez les pages importantes du site et apportez-les avec vous pour parfaire votre connaissance de l’organisation pendant que vous attendez avant l’entrevue. Vous pouvez vous en servir pour formuler des questions sur l’organisation, ce qui indiquera à l’intervieweur que vous avez consacré du temps à vous documenter avant de vous présenter à l’entrevue.

·         Vous pouvez aussi apporter une liste de questions. L’intervieweur vous demandera presque invariablement si vous avez des questions, et vous ne parviendrez peut-être pas à vous en rappeler à la fin d’un longue entrevue exigeante. Grâce à cette liste (et aux notes que vous y aurez ajoutées en cours d’entrevue), vous serez en mesure de poser toutes vos questions et d’obtenir les réponses dont vous aurez besoin pour prendre une décision éclairée. Ce sera aussi une indication du sérieux de votre démarche et de votre véritable intérêt pour l’organisation.

·         N’oubliez pas de faire des copies de tous les documents de votre dossier afin de pouvoir les laisser à l’intervieweur. Ce sera un excellent rappel de votre candidature et de votre entrevue après votre départ. Lorsqu’on vous comparera aux autres candidats, le simple fait d’avoir sous la main un exemple de projet ou une lettre de recommandation chaleureuse pourrait jouer en votre faveur.

·         Informez-vous sur l’entreprise. Renseignez-vous le mieux possible sur l’organisation avant l’entrevue. Vous pouvez trouver sur son site Web son énoncé de mission et ses objectifs, de même que de l’information sur ses performances financières antérieures. Vous pouvez également consulter les analyses de spécialistes, jeter un coup d’œil sur le rapport annuel de l’entreprise ou chercher des articles ou des nouvelles à son sujet. Si possible, parlez à un ex-employé ou à un employé actuel. 

 

·         Préparez des questions pertinentes. Une fois votre recherche effectuée, formulez quelques questions à poser au sujet de l’entreprise, du service ou des responsabilités rattachées au poste. Demandez à l’intervieweur de décrire les objectifs à long terme de l’entreprise et sa position par rapport à ses concurrents. Lorsque cela est approprié, ajoutez votre propre point de vue en vous appuyant sur ce que vous avez appris au cours de vos recherches. Essayez de formuler des questions ouvertes, qui vous fourniront une vue plus approfondie de l’entreprise.

 

·         Soyez à l’écoute. Portez une grande attention à la personne qui vous reçoit en entrevue. Prêtez une oreille attentive — vous devez accorder toute votre attention à l’intervieweur et essayer d’éviter de penser à ce que vous allez dire ensuite. Maintenez un bon contact visuel et utilisez le langage non verbal, comme le hochement de tête, pour montrer votre intérêt à l’égard de ce qu’on vous dit. Demandez des précisions au besoin, et paraphrasez ce que votre interlocuteur vous dit pour vous assurer d’avoir bien compris.

 

·         Soyez bref. Vos réponses doivent être ciblées et concises. Vous pouvez prendre un moment pour penser avant de répondre à une question; en fait, ce silence peut donner un air plus réfléchi à votre réponse. Lorsque vous avez fini de répondre, résistez à la tentation de combler le silence en bavardant. Ces pauses naturelles permettent à l’intervieweur d’absorber ce que vous venez de dire. 

 

·         N’abusez pas de votre charme. Vous voulez bien entendu montrer votre amabilité, mais n’en faites pas trop. Attardez-vous plutôt à démontrer que vous possédez les compétences et les qualités exigées pour le poste que vous convoitez. Si vous cherchez trop à «gagner» l’intervieweur, vous pouvez donner l’impression de manquer de sincérité. Par contre, si vous êtes honnête et enthousiaste, une bonne relation s’établira spontanément entre vous.

 

·         Soyez vous-même. Laissez briller votre personnalité pendant l’entrevue — votre intervieweur veut mieux vous connaître. En outre, vous vous sentirez plus à l’aise si vous ne jouez pas la comédie. 

 

·         Faites une proposition. Si l’entrevue se déroule bien et que vous savez que vous aimeriez obtenir le poste, vous pouvez offrir de résoudre un problème, de fournir d’autres exemples de votre travail ou d’occuper le poste pendant une journée à vos frais (si vous le pouvez). Votre proposition sera peut-être refusée, mais vous aurez fait preuve d’initiative et d’enthousiasme.

 

·         Demandez ce que vous voulez obtenir. Si la description du poste vous plaît mais que le salaire et les avantages ne correspondent pas à vos besoins, essayez de voir s’ils sont négociables. Vous pouvez peut-être demander davantage de congés, ou un autre avantage comme un horaire flexible.

 

·         Laissez quelque chose. Apportez à l’entrevue quelque chose que vous pourrez laisser au recruteur pour l’aider à se rappeler de vous. Cela peut être un document de votre dossier, un exemple de travail que vous avez effectué pour votre ancien employeur ou même un travail que vous avez fait à l’université et qui peut être pertinent par rapport au poste. 

L’entrevue-déjeuner

Les quelques conseils qui suivent vous aideront à réussir votre entrevue-déjeuner.

·         Soyez ponctuel. Souvent, les gens n’ont pas beaucoup de temps pour le lunch, de sorte que tout retard de votre part risque d’être très irritant. Si vous prévoyez être plus de cinq minutes en retard, appelez le restaurant et demandez au maître d’hôtel d’informer la personne que vous devez rencontrer du moment où vous arriverez. 

 

·         Soignez vos manières de table. Les règles que votre mère vous a apprises s’appliquent sans doute encore. Cependant, si vous voulez revoir les règles de l’étiquette, vous pourriez trouver utile de consulter en ligne un expert en la matière pour pousser vos recherches, surtout si vous avez été convié à un restaurant haut de gamme. 

 

·         Laissez votre hôte diriger la conversation. En règle générale, on évite de parler affaires jusqu’à ce qu’on ait été servi. Posez des questions réfléchies mais pas trop personnelles, et écoutez attentivement les réponses. Échanger des banalités au départ peut faciliter la communication mais, en situation d’entrevue, il se peut que votre hôte préfère passer aux questions professionnelles plus rapidement. Laissez-le guider la conversation.

 

·         Réfléchissez au plat que vous allez commander. Choisissez un plat de prix moyen. Si c’est vous qui payez, vous ne voulez pas sembler radin en sélectionnant ce qu’il y a de moins coûteux sur le menu et, si c’est votre employeur potentiel qui paie, vous ne voulez pas que votre choix lui coûte trop cher. Ne soyez pas hésitant, et évitez les plats salissants ou compliqués à manger, comme des côtes levées ou des spaghettis. Il est généralement préférable de ne pas consommer d’alcool, même si votre hôte en commande pour lui-même — vous devez demeurer vigilant. 

 

·         Soyez poli envers le serveur. La façon dont vous traitez votre serveur ou serveuse reflète votre niveau de professionnalisme et votre aptitude à travailler avec les autres — aussi, faites preuve de respect. Vous pouvez retourner un plat à la cuisine s’il ne correspond pas à ce que vous avez commandé, mais faites-le avec courtoisie.

 

·         Accordez toute votre attention à votre hôte. Éteignez votre cellulaire ou votre téléavertisseur, et concentrez-vous sur l’entrevue. Évitez de quitter la table avant la fin du repas et ne répondez jamais un appel lorsque vous êtes à table.

·         Soyez franc. Comme dans toute entrevue, ce n’est généralement pas une bonne idée de donner des informations non demandées qui pourraient remettre en question votre aptitude à bien remplir le poste pour lequel vous êtes interviewé. Il demeure important de ne pas être trop sur la défensive en répondant à des questions qui risquent de faire ressortir certaines «faiblesses» dans vos antécédents. Le défi ici est d’être prêt à admettre que certains éléments pourraient être améliorés chez vous tout en signalant les points forts qui peuvent les contrebalancer.

·         Soyez concis dans vos réponses. Comme il y a souvent du bruit et des distractions au restaurant, il se peut que votre intervieweur soit plus direct dans ses questions que si vous le rencontriez au bureau. Tâchez de donner des réponses aussi focalisées et brèves que possible. Ne vous sentez pas obligé de combler les silences qui peuvent suivre vos réponses en ajoutant d’autres précisions. Laissez le silence jouer en votre faveur et donnez à votre intervieweur le temps d’absorber ce que vous venez de dire. 

·         Terminez le déjeuner sur une note positive. Malheureusement, il n’existe pas de règles immuables quant à qui devrait régler l’addition. Souvent l’entreprise paiera les frais du déjeuner, mais assurez-vous d’avoir de l’argent en poche advenant que ce ne soit pas le cas. Cela vous évitera d’être embarrassé si par hasard votre carte de crédit était refusée. N’oubliez pas de serrer la main de votre hôte et de le remercier pour l’entrevue et pour le repas si c’est lui qui a payé.

Le suivi après l’entrevue

Vous venez de passer une entrevue pour un poste que vous convoitez. Que se passe-t-il ensuite?

·         Si l’emploi vous intéresse, envoyez immédiatement une lettre de remerciement à votre intervieweur. Vous exprimerez ainsi efficacement votre gratitude et votre intérêt pour le poste. Remerciez l’intervieweur de vous avoir consacré du temps et indiquez que vous attendez impatiemment d’avoir de ses nouvelles. Prenez soin de préciser la date à laquelle vous comptez l’appeler pour effectuer un suivi. Un délai de deux semaines est habituellement approprié, et permet à l’employeur de communiquer avec vous avant la date indiquée s’il le désire.

·         Préparez d’autres questions concernant le poste et l’organisation. Demandez d’autres renseignements sur le poste, par exemple sur les possibilités d’avancement au sein de l’organisation ou sur la formation continue. C’est un bon moyen de maintenir une interaction avec l’intervieweur, et de vous assurer que votre candidature sera présente à son esprit au moment où il devra prendre une décision.

·         Essayez d’obtenir une deuxième entrevue. Tentez de savoir si l’employeur entend tenir une deuxième série d’entrevues. Le cas échéant, montrez à votre intervieweur que vous êtes intéressé à le rencontrer de nouveau et à en savoir plus sur le poste à pourvoir. Si vous êtes convoqué à une deuxième entrevue, essayez d’obtenir le premier ou le dernier rendez-vous; cela vous aidera à vous démarquer un peu d’un groupe où toutes les candidatures sont vraisemblablement envisagées avec sérieux.

·         Établissez des liens avec le plus de personnes possible. Si vous vous présentez à une deuxième entrevue, essayez de rencontrer d’autres membres de l’équipe. Vous pouvez demander à rencontrer vos collègues et supérieurs éventuels. En faisant bonne impression auprès de plus d’un membre de l’équipe, vous augmentez vos chances de succès au moment où un choix difficile devra être fait entre plusieurs candidats.